[Ski] Parlons ski, l'hiver approche

Les autres activités sportives que vous pratiquez : randonnées pédestres, course à pied, vélo route, trail, ski de rando, etc...
Avatar du membre
sondeuchman68
Membre V.I.P.
Membre V.I.P.
Messages : 838
Enregistré le : ven. 19 déc. 2014 22:32
VTT : Lapierre Zesti 414
Specialized hardrock 2007

[Ski] Parlons ski, l'hiver approche

Message par sondeuchman68 »

Tout d'abord merci beaucoup Hubert pour les infos ::d
C'est sympa d'avoir répondu puis fourni le lien pour la sortie du 24...
Malheureusement je suis sorti du boulot le 24 à 20h40 et nous sommes partis directement. Je n'ai plus consulté le forum jusqu'à hier :cpavrai:
Donc...

Superbe sortie avec 2 amis ce samedi au Sustenhorn (3503m) et un bon 2000m de D+.
On l'aura bien mérité puisque fait dans des conditions...particulières !

Tout commence le vendredi soir, où les 2 compères me cherchent directement à la sortie du boulot vers 20h40. 3 h de route prévu sauf que...
On est heureux d'être ensemble, pas très sérieux et après Luzern on s’aperçoit qu'on suit l'itinéraire qu'on voulait pas prendre sur le GPS. Tant pis, on continue. On est heureux d'arriver proche du col mais à 15 bornes... route fermée!
Pas moyen de passer, barrière et du mauvais côté.
On fait donc un petit détour de près de 3h pour arriver au col !!! Après avoir évité 3 beaux cerfs, fait la course avec un lièvre à 45km/h... on se rapproche du col sur l'autre versant mais... route fermée !!
Il est 1h30 passé, on s'installe sur place, Flo dort dehors , moi avec Fabrice dans la voiture, on décide vu l'heure qu'il est inutile de monter les tentes. Donc vers 2h on tente de trouver le sommeil.
4h45 réveil !!! Aye ça fait mal !! Deux premiers skieurs passe à côté de nous , puis encore un couple plus tard.
On décolle vers 5h40 depuis 1600m environs.
Donc marche forcée par la route aux 5-6 tunnels traversées par de nombreuses coulées et avalanches.
A 1850m on chausse les ski à notre point de départ prévu initialement.
On est seuls, juste un couple suisse que nous croiserons très régulièrement.
On s'adapte au rythme de chacun et avançons dans un décors de toute beauté. On rejoint très vite les glaciers, superbes.
Le temps et clair, puis quelques gouttes, puis de belles éclaircies... puis le jour blanc, souvent !
Pas nécessaire de s'encorder sur les glaciers entièrement recouverts, la neige est très bonne en montée.
Orientation parfois un peu difficile quand on ne voit que le bout de ses ski dans le jour blanc entre glacier et corniches...
A plus de 3100 , on suit nos suisses confiants jusqu'au moment où ils s'arrêtent et crient au loin "C'eéé paaas par laâââ !!
Erreur d'orientation dans une grosse pente, on redescend tous ensemble pour remonter de plus belle, un bon coup au moral pour certain.
Dans un long faux-plat précédent la dernière montée c'est jour blanc aveuglant (soleil proche) et superbes ouvertures dont la dernière qui nous offre le vue sur le sommet et la croix, superbe.
Il reste les 300 derniers mètres de D+ les plus difficiles et raides.
Florien décide de travailler le cardio et par à très bon rythme, je suis au mien avec le couple suisse pas loin. Jean-Marc avec une volonté extraordinaire est dans nos traces.
Dans cette dernière partie le jour blanc retombe... j'avance à l'aveugle le long de la corniche et falaise, suivre la bonne trajectoire ... De temps en temps j'aperçois nos suisses vite ravalés par le brouillard. sensations étrange. Jean-Marc est dans la même situation plus bas...
Le souffle est court, les arrêts de plus en plus nombreux... 50m puis stop, 20m puis stop... j'entends enfin Florien qui pense être au sommet mais ne trouve pas la croix, le rejoindre est interminable. Près d'une demi-heure à portée de voix sans arriver à l’atteindre !
Enfin je le rejoins avec nos Suisse. On doit redescendre un peu pour remonter au sommet, les 50 derniers mètres sont épuisants, encore quelques arrêts !
Heureux d'y être tous les 4 avec le temps qui se débouche un peu.
Surprise on entend Jean-Marc juste dessous qui appelle, monté jusqu'à avec une détermination incroyable, respect !
On ne traîne pas avant le changement de météo annoncé et surtout la transformation de la neige.
Le début est très difficile, pas de difficultés technique du tout dans cette descente mais zéro visibilité. Ne pas se tromper. On ne distingue absolument pas le relief, juste le bout de ses skis.
On sort enfin de la purée de pois et pouvons faire dans le haut du beau ski sur une bonne neige au-dessus de 3100.
Ensuite au pire moment re-jour blanc. On avance sans se quitter de vue, nombreux points GPS et toujours ok, on gère bien entre glaciers et mauvaise pentes.
Plus bas le ciel s'ouvre, bonne visibilité mais la neige devient très lourde, complètement transformée, presque inskiable.
Le style est affreux, on tombe souvent, la jambe se faisant presque arracher par moment dans nos virages. Bonne partie de rigolade mais bien rincés.
On doit faire une toute petite partie sans les skis en remontant...interminable, neige jusqu'aux cuisses.
Les coulées de neige lourde sont nombreuses, plusieurs se déclenchent de chaque côtés. Dans les passages exposés on redouble de prudence. Notre trace de montée est à plusieurs endroits recouverte par les coulées. On les traverse à tour de rôle avec nos suisses.
Certains montent encore jusqu'au refuge malgré les conditions.
On arrive à l'hotel du col heureux.
Retour par la route skis sur le dos à nouveau, la pluie arrive comme prévue.
A peine à la voiture c'est pluie forte orageuse comme annoncé.
Retour sous la pluie, autoroute bloquée par un accident , on visite Luzern complètement bloqué aux heures de pointe !!
Superbe sortie à l'initiative de Florien, merci les pôtaux !

Nous étions juste 7 à faire le sommet ce jour là, bien surpris !! (nous trois, le couple suisse et les deux très matinaux)

Les photos, puisque forcément avec moi il y en a :hehe:

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

hubert88
Membre fidèle
Membre fidèle
Messages : 256
Enregistré le : ven. 2 janv. 2015 20:38

[Ski] Parlons ski, l'hiver approche

Message par hubert88 »

Quelle aventure, tout de même pas très prudent vu les conditions même si les photos sont moins anxiogènes que ton récit, tres belle performance physique les efforts étant légèrement différent à ces altitudes qu'au sommet du Hohneck, félicitations pour ce grand classique de ski de printemps.

Avatar du membre
sondeuchman68
Membre V.I.P.
Membre V.I.P.
Messages : 838
Enregistré le : ven. 19 déc. 2014 22:32
VTT : Lapierre Zesti 414
Specialized hardrock 2007

[Ski] Parlons ski, l'hiver approche

Message par sondeuchman68 »

hubert88 a écrit :
lun. 27 mai 2019 07:03
Quelle aventure, tout de même pas très prudent vu les conditions même si les photos sont moins anxiogènes que ton récit, tres belle performance physique les efforts étant légèrement différent à ces altitudes qu'au sommet du Hohneck, félicitations pour ce grand classique de ski de printemps.
Oui, tu as entièrement raison...
Les conditions étaient correctes en matinée mais il aurait été plus judicieux de redescendre plus tôt. Nous ne nous sommes jamais écarté du tracé de montée traditionnel, mis à part lors de l'erreur des suisses que nous avons bêtement suivi :cpavrai: . Pas long mais tout de même.
Notre "guide" a fait cette course à plusieurs reprises... Mais je pense (non, certain en fait!) qu'il y a beaucoup à revoir, faire un débrief plus que nécessaire.
Grosse connerie de s'être séparés sur les 300 derniers D+ (quoique je suis resté avec "nos" suisses). Vraiment pas malin.
Le reste du temps, toujours ensemble à bonne distance quand la visibilité le permettait puis ski à ski dans le jour blanc.

Point de vue matos, corde adaptée, couteaux, crampons, piolet ... Test obligatoire ARVA fait au départ mais sondes et pelles DANS les sacs cause sac pas forcément adaptés. (re-pas très malin)

Concernant les coulées évidentes au vu des températures nous avons évité les flans, pas traîné dans les pentes plus raides, ni la traversée sur une des dernières photo.

il est évident que je me suis laissé guider vu mon expérience, et suis preneur de conseils.
On la jouera plus sécu la prochaine fois, c'est certain :-/

Salut :hello:

hubert88
Membre fidèle
Membre fidèle
Messages : 256
Enregistré le : ven. 2 janv. 2015 20:38

[Ski] Parlons ski, l'hiver approche

Message par hubert88 »

Le Sustenhorn n'est pas techniquement difficile mais physiquement exigeant. Le faire dans de bonnes conditions (bon regel nocturne, bonne visibilité et pas trop de vent) est extrêmement gratifiant et permet de clôturer une saison de ski de rando de la meilleure des façons.
Le manque de sérénité te bouffe une énergie considérable,
jour blanc, soupe, coulées, vous avez du être content de retrouver la route du Sustenpass. Le seul conseil que je pourrais te donner c'est de choisir une bonne fenêtre météo pour ce genre de sortie, pas facile en ce moment

Avatar du membre
sondeuchman68
Membre V.I.P.
Membre V.I.P.
Messages : 838
Enregistré le : ven. 19 déc. 2014 22:32
VTT : Lapierre Zesti 414
Specialized hardrock 2007

[Ski] Parlons ski, l'hiver approche

Message par sondeuchman68 »

Oui, pas de difficultés techniques du tout. La dernière partie (de 3300 à 3500) a effectivement été exigeante pour moi alors que tout le reste j'étais vraiment frais (malgré le manque de sommeil aussi)
Il faudra effectivement être bien plus vigilant sur la météo, nous étions tout juste avant l'arrivée des fortes pluies, il n'aurait pas fallu que l'un de nous ait un problème. Seul un bâton qui casse pour moi mais j'en avais un de secours... heureusement, sinon on aurait été fortement ralenti sur le retour.
Pas de vent ou très peu et surtout neige dure portante toute la montée.

Merci pour tes conseils

Avatar du membre
Fredzel
Animateur
Animateur
Messages : 1642
Enregistré le : sam. 26 avr. 2014 14:05
Réponses : 1
Niveau : Intermédiaire
VTT : Niner Jet 9 RDO

[Ski] Parlons ski, l'hiver approche

Message par Fredzel »

Bon je m'y prends encore plus tôt que l'an dernier... mais le temps pourri, le rallumage de chauffage, la bonne crève me font penser que l'été est bel et bien derrière nous, et que nous avons maintenant la saison de ski en ligne de mire ! :)

Et après avoir changé mes skis l'an dernier, je viens de me rappeler que c'est mes pompes que je dois renouveler cette année.
Je commence tout doucement à regarder ce qui se fait, pour cibler les modèles qui seraient adaptés à mon usage avant d'aller essayer en mag.
Pour un typage All-mountain, j'ai vu la gamme X-Pro chez Salomon, qui se déclinent en plusieurs niveaux de flex, de 90 à 130 il me semble.
Si j'ai bien compris, plus le flex est élevé, plus la chaussure est rigide, c'est ça ? donc précise ?
L'écart est-il très sensible entre 100 et 130 par exemple ?
Quelles gammes dans d'autres marques seraient intéressante à regarder selon vous pour un usage similaire ?
merci de vos conseils.
pedal damn it
ImageImage

Avatar du membre
podfok2
Animateur
Animateur
Messages : 2456
Enregistré le : lun. 16 sept. 2013 22:31
Réponses : 1
VTT : Niveau...logie
Scott Spark 720 plus 2017
Kona Tanuki Suprème 2011

[Ski] Parlons ski, l'hiver approche

Message par podfok2 »

Fredzel a écrit :
ven. 4 oct. 2019 15:17
Si j'ai bien compris, plus le flex est élevé, plus la chaussure est rigide, c'est ça ? donc précise ?
L'écart est-il très sensible entre 100 et 130 par exemple ?
Quelles gammes dans d'autres marques seraient intéressante à regarder selon vous pour un usage similaire ?
merci de vos conseils.
Arff, je suis pas un spécialiste de la pompe d'Alpin vuque j'ai des pompes de rando depuis plus de 18ans.
Oui, plus le flex est élevé, plus la pompe est rigide... Mais un 130 chez Lange c'est pas un 130 chez technica...
130 ça déjà un gros flex surtout chez certaines marques.
Difficile de te conseiller une marque ou un modèle car c'est au final ton pied qui choisit...
Certains ne jure que par Dalbello ou Full Tilt...

Un truc appréciable c'est une semelle gripwalk et une tige debrayable...
Attention toutefois à la compatibilité avec tes fixs pour le gripwalk.
you can't buy happiness but you can buy a mountain bike or backcountry skis and that's pretty close

Avatar du membre
Fredzel
Animateur
Animateur
Messages : 1642
Enregistré le : sam. 26 avr. 2014 14:05
Réponses : 1
Niveau : Intermédiaire
VTT : Niner Jet 9 RDO

[Ski] Parlons ski, l'hiver approche

Message par Fredzel »

Merci pour ta réponse @podfok2.
Je ne connaissais pas le concept Gripwalk, et ça m'a permis de m'instruire un peu sur les différentes normes de semelles et de fixations. :super:
D'ailleurs j'ai trouvé un lien très bien fait avec pas mal d'explications sur les différents standards :
https://www.skipass.com/news/135634-dr- ... sures.html

Du coup j'ai vérifié mes fix, des Warden MNC, donc compatibles avec tous les standards, c'est déjà ça !

Concernant la tige debrayable, ce n'est pas surtout pour le ski de rando et la marche ski à l'épaule ? Est ce réellement utile pour le trajet voiture/piste de quelques centaines de mètres ?
pedal damn it
ImageImage

Avatar du membre
podfok2
Animateur
Animateur
Messages : 2456
Enregistré le : lun. 16 sept. 2013 22:31
Réponses : 1
VTT : Niveau...logie
Scott Spark 720 plus 2017
Kona Tanuki Suprème 2011

[Ski] Parlons ski, l'hiver approche

Message par podfok2 »

Fredzel a écrit :
lun. 7 oct. 2019 08:07


Concernant la tige debrayable, ce n'est pas surtout pour le ski de rando et la marche ski à l'épaule ? Est ce réellement utile pour le trajet voiture/piste de quelques centaines de mètres ?
Oui, c'est ça, c'est à voir suivant l'utilité que tu en as... Ça peut aussi servir en Freeride pour aller chercher une ligne avec un peu de marche et quelques cailloux...
Disons que la tige debrayable est devenue une fonctionnalité fréquente sur les chaussures qui servent à sortir des pistes.

Personnellement quand j'emmenais mes deux garçons skier, la semelle vibram et la tige debrayable des chaussures de rando était pratique... Les allez retour aux parking et aux caisses sont moins scabreuses... Le pique nique sur les rochers aussi.
Bon maintenant les 2 gras se démerdent bien tous seuls.
you can't buy happiness but you can buy a mountain bike or backcountry skis and that's pretty close

Avatar du membre
Fredzel
Animateur
Animateur
Messages : 1642
Enregistré le : sam. 26 avr. 2014 14:05
Réponses : 1
Niveau : Intermédiaire
VTT : Niner Jet 9 RDO

[Ski] Parlons ski, l'hiver approche

Message par Fredzel »

Ok d'ac. Merci pour les précisions.
Je vais essayer de faire un tour chez Speck ce we pour leur déstockage d'avant saison.
pedal damn it
ImageImage